La symbolique mythologique dans les animes Key

Les animes offrent parfois une grande place à la mythologie dans leurs histoires, que ce soit par leurs personnages ou le type d’aventure qu’elles racontent. Certains s’inspirent grandement de la mythologie japonaise pour créer leur univers, là où d’autres n’en présentent que certains éléments issus des connaissances générales. Le sujet est assez vaste, et nous allons donc nous concentrer sur quelques animes de Key, et sur la manière dont on peut y retrouver des éléments de la mythologie japonaise.

1. Nature VS société

Commençons par un point que l’on retrouve dans de nombreux animes : l’opposition entre la société humaine et la nature. Elle peut être plus ou moins marquée, les héros étant du côté de la nature, là où les méchants (les adultes) sont corrompus par leur société fondée sur la science. Cette structure basique est cependant employée d’une manière quelque peu différente chez Key. En effet, la nature étant l’habitat des dieux, elle est ici l’incarnation d’une certaine magie, un lieu gorgé de pouvoir où les miracles peuvent encore avoir lieu. Air offre ainsi un cadre très naturel, où la nature est omniprésente. Kanon marque quant à lui une nette distinction entre la ville et la montagne. La figure de la montagne est d’ailleurs importante, car si on parle de nature, c’est avant tout la montagne et sa forêt que l’on désigne. Ainsi, la montagne de Kanon est un lieu à part, où l’arbre de l’incident se dressait tel un antique objet de culte. L’arbre étant un objet sacré assez fréquent dans le shintô car abritant un dieu. Cette séparation entre le rationnel et l’irrationnel est également bien marquée dans Clannad. On y retrouve la « zone secrète » d’Akio, une sorte de clairière dans une petite montagne. La clairière offre déjà un lieu délimité dans lequel on peut projeter du sens, et c’est en ce lieu que courra Akio pour prier afin de sauver Nagisa. En fuyant la ville, et en s’en remettant au monde « magique » que représente la nature.

 

2. La montagne, ça vous gagne

Si la séparation entre la nature et la société est très marquée dans certains animes, ceux de Key offrent une sorte de cohabitation, tendant vers une certaine harmonie. Et le rôle d’intermédiaire entre ces deux mondes est bien sûr apporté par la symbolique des animaux. Déjà dans Air, on retrouvait le héros incarné dans un corbeau. « Parmi les oiseaux, le corbeau semble être le seul à avoir l’honneur d’être le messager des dieux [de la montagne] » (Citation de Recherches sur la croyance des dieux de la montagne de Hotta Yoshio, présente dans Les dieux de la montagne de Yoshino Hiroko). Le corbeau porte ainsi une symbolique forte, tout en étant un oiseau ancré dans le quotidien japonais. Il offre ainsi un pont parfait entre ces deux mondes. On retrouve de la même manière un autre messager des dieux dans Kanon, le renard. Et si Clannad offre principalement des décors ruraux, l’animal qui y est représenté n’en est pas moins important : le sanglier. Sanglier qui n’est pas un messager des dieux, mais bien l’un des dieux de la montagne. Botan accompagne ainsi les personnages, finissant comme mascotte du jardin d’enfants. En plus du lien avec le point précédent, Botan peut se voir comme le symbole d’une certaine innocence, ou magie de l’enfance, sa présence marquant celle de cette magie du quotidien. Enfin, si le sanglier est considéré comme l’authentique montagne, l’animal qui se substitue à lui est le chien. Chien qu’on retrouvait déjà dans Air et, d’une certaine manière, dans Rewrite.

 

3. Une nouvelle mythologie

On peut enfin se demander le rôle de ces symboles, notamment dans une société en transformation. La zone secrète d’Akio offre ainsi une piste intéressante, puisque cette montagne naturelle (et donc chargé d’une certaine magie), se voit transformer en un hôpital. Peu à peu, l’homme étend son influence, et perd par la même occasion ses grands récits et leurs signes. Ainsi, face à la perte de ces repères mythologiques dans le quotidien, à l’oubli d’une « magie » cachée dans la nature, des symboles comme Botan viennent suggérer la survivance de cette magie dans ce quotidien rural, et le réenchanter. Ne serait-ce que par l’étonnement de voir un marcassin en ville et apprivoisé. De plus, que ce soit dans Clannad ou Air, ces symboles s’attachent à des jeunes filles, reliant alors la mythologie à l’adolescence. Voire, faisant de cette dernière une nouvelle mythologie, personnelle. Un temps fantasmé de péripéties et de miracles.

 

Conclusion :

La trilogie Key de KyoAni propose ainsi un certain nombre d’éléments liés à la mythologie japonaise, notamment à la montagne et ses dieux. La relation de cette touche mythologique à l’adolescence est très présente dans les œuvres de Key, comme par exemple le purgatoire dans Angel Beats. Si ces symboles évoquent la magie de la nature et la croyance dont ils sont issus, ils sont ici bien plus au service d’une mythification de l’adolescence, et inscrivant cette dernière comme un nouveau récit fédérateur. Que l’apparition de ces symboles soit voulue ou non, elle offre un pont entre la réalité et le quotidien qui est dépeint, rendant ainsi plus réel à nos yeux la magie d’un métarécit adolescent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :