Uma Musume : Pretty Derby

Special Week est une jeune fille jument qui rentre à l’école Tracen, afin de devenir la meilleure fille jument du Japon. Elle va alors devoir trouver une écurie et s’entrainer pour pouvoir concourir dans les courses officielles.

Uma Musume propose un concept qui pourrait faire grincer des dents, mais qui ne tombe heureusement pas dans certains travers. L’anime propose deux saisons, qui seront assez différentes. La première offre une histoire sympathique mais au final assez peu marquante, servant plus d’introduction aux personnages et à l’univers. Le tout manquera d’approfondissement pour être vraiment attachant et entrainant, dans un quotidien sympa mais peu intéressant. Et bien que le sujet soit le sport hippique, on ressentira assez peu d’enjeux dans les courses ou entrainements. La saison 2 palliera en partie les défauts de la première, en développant un peu plus la relation de son duo de tête, pour une histoire plus attachante et bien menée. Bien que les rebondissements la feront tourner assez vite en rond. L’arc de Rice offrira aussi de bons moments, notamment pour une course aux réels enjeux. La saison donnera de beaux moments touchants, et avec un humour d’arrière-plan assez sympa. Le tout se suivra assez bien, sans pour autant réussir à vraiment se rendre entrainant.
Les personnages sont plutôt sympas, mais manqueront tous d’un réel approfondissement. Si leurs codes visuels les rendent facilement reconnaissables, on ira rarement au-delà de ces derniers. Leur grand nombre offre une bonne diversité et des interactions réussies, mais empêchera d’un autre côté un développement plus poussé de chacun. Si cela n’est pas grave pour les plus secondaires, ça devient plus problématique pour des récurrents dont on ne connaît rien, car nuisant au ressenti des enjeux des courses.
La saison 1 aura une réalisation assez peu convaincante, dans des décors et une mise en scène clairement pas inspirés. La seconde remontera le niveau avec de plus jolies lumières et une meilleure mise en scène. Les décors seront hélas toujours assez moyens, ainsi que quelques effets pas toujours très réussis. Si la course de Rice est la plus marquante, c’est aussi peut-être car elle se permet des effets qu’on ne retrouvera jamais dans la série, comme si on avait soudain changé d’anime. Si ces effets d’animes shônen font d’abord sourire par leur incohérence dans cet univers, ils offrent cependant un réel plus dans le ressenti de la course et sa réalisation.
Les musiques sont jolies, avec des thèmes enjoués entrainants et très agréables, qui apportent de jolies ambiances et un vrai plus aux scènes. Tout comme les autres thèmes dans des registres réussis.
La fin est assez jolie, dans un final touchant qui conclut la saison de manière assez marquante. On regrettera qu’un gag vienne désamorcer d’avance le résultat, mais la conclusion reste très plaisante. Uma Musume est donc un anime assez sympa à regarder, et avec de bons moments, mais qui sera loin d’être inoubliable, misant surtout sur ses codes. Je lui mettrais un 7/10.

Episodes : 2 saisons de 13 épisodes

Ost remarquables : L’ost, avec la bonne Gate wa ima hiraku, la belle Fanfare wa kimi ni furisosogu, la jolie Uma musume  kokoro to aki no sora, la bonne Yaru toki wa yarunda, la très jolie Akogare no kimi e, la jolie Ninjin no kumo, la belle Yume no gate wa ima hiraku, et un bon ed.

Un assez bon amv :

Et un assez bon amv :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :